L’anxiété est venue cogner à ma porte cet été, à la suite d’une série d’événements et de circonstances.

J’ai ouvert la porte et je l’ai invitée à prendre un café… Elle a saisi l’occasion, le filon, la faille pour s’introduire sournoisement dans mon quotidien.

Elle a bénéficié de mon accueil des plus chaleureux et elle a élu domicile «temporairement» dans ma vie.

Évidemment, je lui ai tout offert!

Ceux qui me connaissent savent très bien à quel point j’aime donner mon temps, mon énergie et mon soutien à toute âme perdue… Je lui ai donc fait toute la place dans ma vie, mon environnement, mon âme et mes pensées.

En peu de temps, je me suis retrouvée vaincue. « Chaos » au tapis.

En situation de vulnérabilité, il est facile de se laisser envahir par cette énergie si dominante et troublante. On se sent bloqué, déchiré, embarrassé, abattu et épuisé. La fuite d’énergie est subtile et si l’on ne la colmate pas rapidement elle peut causer de sérieux dommages collatéraux.

Je ne suis pas fière d’avoir vécu une telle descente émotive. La culpabilité refait surface rapidement lorsque j’y pense, car je n’en suis pas à ma première défaite et ce ne sera sans doute pas ma dernière. C’est comme ça.

Cependant, il y a de grandes leçons à tirer de nos expériences douloureuses ou de nos erreurs. Et surtout, de belles occasions pour pardonner et surtout se pardonner à soi-même. Le pardon envers soi est, pour ma part, une des voix les plus apaisantes, car elle permet d’accueillir notre part de responsabilité. Se pardonner le fait d’être allé trop loin, se pardonner d’avoir manqué de respect envers nos capacités, se pardonner notre silence…

Tel que cité dans le livre « Le cours en miracles » :

« Le pardon est la clef du Bonheur. Voilà la réponse à ta quête de paix. »

Le pardon est un chemin vers la guérison où brillent les premiers rayons de la gratitude.

À travers mes lectures et ma quête des derniers mois, je tiens à vous, partager deux stratégies qui ont contribué à faire rejaillir le calme, la joie et l’estime de soi :

1- Et si c’était…

Pour sortir du mode « victimisation » et des scénarios catastrophes, cette stratégie est très efficace.

Et si c’était une bénédiction…

Et si c’était la meilleure chose qui pouvait m’arriver…

Et si c’était un nouveau départ…

Et si c’était un avertissement…

Le fait d’observer, sous un autre angle, la situation ayant déclenché des sentiments déstabilisants amène à changer progressivement nos pensées. Je ne prétends pas que la transition se fasse instantanément ou en quelques jours, mais le simple fait d’explorer d’autres horizons permet de diminuer les pensées pouvant entrainer l’anxiété.

2- « L’anxiété est l’obscurité persistante en nous qui résiste au bonheur et à la liberté » Gabrielle Bernstein

Vous dire à quel point cette phrase m’a bouleversée… Je n’avais jamais abordé l’anxiété sous cet angle.

La principale cause de notre malheur est notre résistance au bonheur. Ouch…

Pour accepter sincèrement tout l’amour de l’Univers, nous avons à faire face à nos résistances et abandonner des schèmes de pensées qui contribuent à entretenir et donner du sens à nos peurs et à nos insécurités.

La façon la plus simple pour se libérer de nos résistances est de constater à quel point il est difficile de les laisser aller; et de prendre conscience de la culpabilité rattachée à ce lâcher-prise. Reconnaître cette part d’ombre en nous est un premier pas significatif vers un nouveau chemin pavé de légèreté.

À partir du moment où nous avons le courage de regarder de reconnaître nos peurs et notre vulnérabilité, nous pouvons nous pardonner pour tout ce qui s’est passé dans le passé et pour tous les futurs petits détours que cette peur en nous, si bien ancrée, nous fera prendre sur notre chemin spirituel.

Notre condition humaine est d’être heureux. Nous pouvons choisir entre la souffrance et le bonheur, la peur ou l’amour. Quoique nous décidions, ce sera bien. Ce sera notre choix.

Prenez soin de vous. Embrassez vos résistances. Padonnez-vous pour de ne pas être constamment sur la bonne voie et accueillez les messages que la vie vous envoie pour vous accompagner, avec amour, vers votre âme, qui est tout simplement une source de joie.

Avec amour,

Caroline Lavigne
Coach professionnelle Certifiée ICF
Enseignante MELT certifiée

Évolution Coaching
www.evolution-coaching.ca
418-953-7181

2 Responses to Quand l’anxiété s’invite dans votre vie. 2 stratégies pour y faire face.

  1. Veronik dit :

    J’adore!La stratégie 2 surtout…ouf!Matière à réflexion. ..

    Merci!

  2. Odile dit :

    Chère Collègue,

    Tu fais part d’une très grand humilité dans ton témoignage et ton article est bien inspirant et c’est un GROS BRAVO.

    A+

    Odile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × trois =