Lorsque vous procrastinez, vous exprimez inconsciemment un sentiment de peur en lien avec le résultat : peur de l’échec, peur du succès, peur du changement… Autant de bonnes raisons qui vous poussent à retarder votre prise de décision de passer à l’action jusqu’à la dernière minute, si le contexte l’impose, bien sûr !  Être coincé dans ce cycle d’improductivité vous conduit souvent dans un cercle vicieux sans fin.

Avant de poursuivre, une petite précision technique s’impose…
La procrastination provient d’un état d’opposition entre deux zones du cerveau :

  • Le système limbique, qui intervient dans les comportements inconscients, particulièrement par les émotions, comme l’agressivité, la peur ou le plaisir
  • Le cortex préfrontal, qui par opposition, ne fonctionne pas par automatisme, mais permet un comportement flexible et adapté au contexte comme : la  résolution de nouveaux problèmes, la modification du comportement en réponse à de nouvelles informations, l’anticipation, la planification, l’organisation…

Ainsi, pour que le cortex préfrontal entre en jeu, il faut beaucoup plus d’énergie. Si vous ne fournissez pas suffisamment d’énergie consciente à la résolution de la situation, le système limbique reprend le dessus et vous remettez au lendemain en préférant réaliser des tâches déjà connues…

Dans un monde plein de distractions, personne d’autre ne passera à l’action à votre place. C’est à vous seul de saisir votre destin en prenant les bonnes décisions au quotidien.

Le meilleur moyen de piloter ce changement est d’aboutir à vos propres résolutions grâce à des moments propices à la réflexion. C’est à ce niveau que le coach a un apport décisif. En posant des questions puissantes qui approfondiront votre réflexion et en vous aidant à avoir des idées nouvelles. Cela aura comme impact d’accroitre l’activité du cerveau en créant de nouvelles connections cérébrales.

En arrêtant de trouver des excuses et en acceptant que votre sort et votre succès vous appartiennent, vous pourrez amorcer enfin une démarche de transformation qui vous permettra de surmonter ce réflex. La procrastination est vraiment causée par la confusion, l’incertitude, le doute de soi ou la crainte. Pour créer un changement réel et durable dans tous les aspects de votre vie, vous devez identifier ce qui vous retient de passer à l’action. 

En prenant conscience des schémas de pensées qui vous limitent, vous pourrez commencer à les modifier. En transformant vos attitudes inconscientes et vos fausses croyances, vous  aurez un impact direct sur vos perceptions, vos émotions et vos habitudes quotidiennes. C’est ainsi que vous arrêter de procrastiner !

Caroline

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − neuf =